Marius Jean Antonin MERCIE

Né le 30 octobre 1845 à Toulouse (Haute-Garonne). Mort le 14 décembre 1916 à Paris. XIX°- XX° siècles. Français.
Sculpteur de monuments, groupes, figures, peintre.

Mercié
Elève de François Jouffroy et d'Alexandre Falguière, il était grand prix de Rome à 23 ans (1868). Il figura au Salon de Paris, obtenant une médaille d'or en 1872 pour son David réalisé à Rome, une médaille d'honneur à moins de 30 ans, une autre à l'Exposition Universelle de 1878. Mercié produisit sans relâche et réalisa une longue carrière officielle ; membre de l'Institut, président de la Société des Artistes Français, Grand Officier de la Légion d'honneur. Il mourut septuagénaire. Son premier succès retentissant fut obtenu avec Gloria Victis (1874) placé dans la cour de l'Hôtel de Ville de Paris. Malgré sa tendance à la sensiblerie, son Tombeau de Louis-Philippe et Marie-Amélie, exécuté en 1886 pour la chapelle royale de Dreux, est d'un réalisme sobre. Il couvrit la France de ses monuments. On citera le Tombeau de Michelet et le Monument de Thiers, au cimetière du Père Lachaise, le Génie des arts, au Carrousel du Palais du Louvre, le Monument d'Arago, à Perpignan, Quand même, à Belfort, Génie pleurant, La Gloire et la Douleur, monument de P. Baudry, au Pére Lachaise, Tombeau de Cabanel, à Montpellier, Guillaume Tell, à Lausanne, Jeanne d'Arc, à Domrémy, le Général Faidherbe, à Lille, l'Amiral Courbet, à Abbeville, le Napoléon de la Colonne Vendôme, le Monument Gounod, au Parc Montceau, Armand Silvestre, au Cours-la-Reine, Jeanne d'Arc entend des voix, etc. Il réalisa, en collaboration avec Falguière, le Napoléon de la colonne Vendôme, à Paris. Mercié a peint aussi, notamment Michel-Ange étudiant l'anatomie et Le Sein de Vénus.

Christophe Lachaux antiquaire
52, rue de Sèvres 75007 Paris
01 43 06 67 48 - 06 07 48 56 26
Achète toute oeuvre de l'artiste Marius Jean Antonin MERCIE.