Geer Van VELDE

Né le 5 avril 1898 à Lisse. Mort le 5 mars 1977 ou 1978 à Cachan.
XX° siècle. Depuis 1925 actif en France. Hollandais.
Peintre, aquarelliste, peintre à la gouache, dessinateur, lithographe.
Postcubiste, tendance abstraite.
Frère de Bram Van Velde, il se forma également seul travaillant d'abord dans une entreprise de décoration. Contrairement à Bram, qui cherchait sa personnalité dans la suite de Matisse, Geer Van Velde fut d'emblée sensible à la leçon cubiste, surtout en ce qu'elle avait été humanisée par le groupe de la Section d'Or, autour de Jacques Villon. En 1925, alors qu'il était venu à Paris, où résidait son frère, pour visiter l'exposition des Arts décoratifs, il s'y installe et décide de devenir peintre. En 1937, il se lie avec Samuel Beckett. A partir de 1936, il voyagea en Irlande, Grèce, Italie, Algérie et Jérusalem. De 1939 à 1945, il vécut à Cagnes-sur-Mer, puis s'installa définitivement dans son atelier de Cachan. Dans les années d'après-guerre, il séjourne régulièrement en Hollande. A Paris, dans les années trente, il participait au Salon des Indépendants entre 1928 et 1932. Dans les années de l'après-guerre, de nouveau à Paris, il participa aux Salons d'Automne, des Tuileries, de 1949 à 1971 de Mai, des Réalités Nouvelles et exposa dans des manifestations collectives consacrées notamment à l'école de Paris en France et à l'étranger : 1946 Le noir est une couleur à la galerie Maeght à Paris ; 1949 musée d'Art moderne de Sao Paulo ; 1951 Première Biennale de Menton ; 1951 Royal Academy of Art de Londres ; 1952 musée de Lausanne ; 1952 Kunsthaus de Zurich ; 1952 Kunsthalle de Bâle ; 1953 Stedelijk Museum d'Amsterdam ; 1954, 1959, 1960 galerie Charpentier à Paris ; 1958 Kunsthalle de Manheim ; 1962 Tate Gallery de Londres. En 1938, il eut une exposition personnelle à Londres à la galerie Guggenheim Jeune, puis : 1942 galerie Muratore à Nice ; 1946, 1952 galerie Maeght à Paris ; 1948 Kootz Gallery à New York, avec son frère Bram Van Velde ; 1966 musée Galliera à Paris ; 1972 château de Ratilly ; et à titre posthume : 1979 Museum de Dordrecht, Bonnefantenmuseum de Maastricht ; 1982 musée d'Art moderne de la ville de Paris ; 1982, 1989 galerie Louis Carré à Paris ; 1985 musée d'Art et d'Industrie de Saint-Etienne; 1986 musée Toulouse-Lautrec à Albi ; 1990 IVAM de Valence et centre d'Art Reine Sofia de Madrid ; 1991 Dessins au musée national d'Art moderne, centre Georges Pompidou à Paris ; 1991 rétrospective au LAC (Lieu d'Art contemporain) à Sigean (Aude) ; 1992 musée Tavet à Pontoise. Dans les années 1925-1930, il a peint des natures mortes, dans lesquelles on a pu voir la préfiguration de celles que De Stael peindra dans sa dernière période d'Antibes. Art d'équilibre, de sérénité. Dès les années 30, il fut remarqué à Paris pour la délicatesse de ses pastels aux espaces transparents. A partir de 1948, il a mené sa carrière seul. S'écartant du chemin suivi par son frère, Geer Van Velde s'est totalement intégré à l'école de Paris, pratiquant avec une grande délicatesse de tons gris, une abstraction post-cubiste, parente de la vision des Villon, Borès, Beaudin, ordonnée d'abord par un réseau de lignes délimitant les plans, puis, les lignes disparaissant, par une succession d'aplats colorés qui révèlent une longue réflexion sur la lumière. Sur lui, on a écrit : "L'univers de Geer Van Velde s'ouvre comme une fenêtre sur un matin aux reflets d'argent. Sa peinture est le fruit d'une sagesse à laquelle il est parvenu au moyen d'une calme méditation sur un décor naturel aux multiples aspects."

Christophe Lachaux antiquaire
52, rue de Sèvres 75007 Paris
01 43 06 67 48 - 06 07 48 56 26
Achète toute oeuvre de l'artiste Geer Van VELDE.