Eugène GALIEN-LALOUE

(Pseudonymes : Liévin , J. Liévin , Eugène Dupuy , L. Dupuy , Galiany , M. Lenoir)

Né en décembre 1854 à Paris. Mort le 18 avril 1941 à Chérence (Val-d'Oise). XIX°- XX° siècles. Français.
Peintre de scènes de genre , sujets militaires , paysages animés , paysages urbains , peintre à la gouache , aquarelliste.

Galien-Laloue2
Le peintre Jacques Liévin , auquel sont attribuées des peintures sur les mêmes thèmes que ceux de Eugène Galien-Laloue , correspond certainement à l'un des nombreux pseudonymes de celui-ci. En tant que Jacques Liévin , il a été donné , au début du siècle , comme ayant été élève de Léon Germain Pelouse. Les musées de la Rochelle , Mulhouse , la Galerie Roussel du Musée des Beaux-arts de Louviers lui attribuent sous ce nom : Place de la République à Paris ; Bords de la seine , Quai Voltaire à Paris ; Le Pont-royal ; Place de la Concorde , le soir ; Les Avoines à Angerville ; Les Blés en Beauce , qui s'avèrent de la main de Eugène Galien-Laloue. Pourtant , avec cette attribution : Jacques Liévin ou J. Liévin , de très nombreuses oeuvres passent encore en ventes publiques. J. Liévin et Liévin ayant été des nombreux pseudonymes dont usa Eugène Galien-Laloue , mais apparemment pas Jacques Liévin , et pourtant les thèmes traités étant très semblables , il est licite de s'interroger sur l'identité et l'existence de ce Jacques Liévin , dont le nom est très proche de deux des pseudonymes de Galien-Laloue. Toutefois celui-ci , Eugène Galien-Laloue , aurait été élève d'un certain Charles Laloue , dont on ne retrouve pas trace , tandis que ce jacques Liévin est donné comme ayant été élève du très réel Pelouse. D'autre part , Galien-Laloue était surtout aquarelliste et peintre de gouaches , tandis que pour Jacques Liévin les peintures à l'huile sont en grande majorité. Il est envisageable que Galien-Laloue aurait précisément usé de ce pseudonyme pour ses oeuvres à l'huile. A partir de 1877 , en tant que Galien-laloue , il a exposé à Paris , an Salon des Artistes Français. Doué d'une grande facilité , il a eu une très abondante production , surtout à la gouache et dans des oeuvres de petits formats. Il représentait presque exclusivement les points les plus pittoresques de Paris , notamment les Grands-Boulevards. Il bénéficia d'une réputation certaine au début du siècle , à l'époque , dite "heureuse" , des omnibus et des fiacres , en évoquant exactement l'atmosphère du Paris de 1900. L'oeuvre de cet artiste a conservé au moins une valeur documentaire. Il a peint aussi des paysages de Normandie , de Seine-et-Marne , de Marseille , d'Italie et de Venise et , en 1914 des représentations de vues militaires.

Christophe Lachaux antiquaire
52, rue de Sèvres 75007 Paris
01 43 06 67 48 - 06 07 48 56 26
Achète toute oeuvre de l'artiste Eugène GALIEN-LALOUE.