Charles Joseph NATOIRE

Né le 3 mars 1700 à Nîmes. Mort le 29 août 1777 à Castel Gandolfo. XVIII° siècle. Français.
Peintre d'histoire, sujets mythologiques, compositions religieuses, sujets allégoriques, figures, portraits, paysages animés, cartons de tapisseries, aquarelliste, peintre à la gouache, graveur, dessinateur, décorateur.

NATOIRE Charles Joseph
Charles Joseph Natoire, était fils d'un architecte et sculpteur de Nîmes, Florent Natoire. Ce dernier envoya son fils étudier la peinture à Paris. Il y eut pour maître Le Moine. En 1721, il obtint un premier prix de peinture avec Manné offrant un sacrifice pour obtenir un fils. Ce tableau qui figure à l'Ecole des Beaux-Arts, est le plus ancien de la collection des grands prix conservés à l'Académie de peinture. A Rome, Natoire connut, très jeune, une grande réputation. L'Académie de Saint-Luc lui attribua un premier prix. Il revint à Paris et exposa d'abord ses tableaux à la place Dauphine. L'Académie lui ouvrit ses portes le 31 décembre 1734. Il fut nommé adjoint à professeur le 2 juillet 1735 et professeur deux ans plus tard. En 1751, il fut nommé directeur de l'Ecole de Rome en remplacement de J.-F de Troy. En 1756, il fut admis comme chevalier de l'Ordre de Saint-Michel, mais n'étant pas à Paris il ne put être reçu définitivement. En 1767 un incident faillit lui coûter sa place de directeur de l'Ecole de Rome. Il expulsa un jeune architecte, sous prétexte que ce dernier n'avait pas accompli à Pâques ses devoirs religieux. Une ordonnance du Châtelet condamna Natoire à payer à l'architecte exclu une indemnité de 20000 livres. Maintenu, malgé tout, directeur de l'Ecole de Rome, Natoire, y resta encore quatre ans, puis se retira à Castel Gandolfo.

Ce fut un peintre galant, dans le goût de Boucher, mais sans en avoir le talent. Il savait mettre en valeur les décorations de style rococo, ainsi a-t-il orné le salon ovale de l'Hôtel de Rohan Soubise (1737-1739), de peintures retraçant l'histoire de Psyché. Les tapisseries exécutées d'après ses cartons, à Beauvais entre 1735 et 1744, sont également une réussite du style Louis XV. En dehors de ses talents de décorateur, il aimait peindre des paysages, surtout lors de son second et dernier séjour à Rome (1751-1775). Hubert Robert a sans doute travaillé chez lui, à Rome, où il avait acheté un jardin dans lequel il avait rassemblé des morceaux antiques dans le but de faire faire à ses élèves des études d'antiques en plein air.

Christophe Lachaux antiquaire
52, rue de Sèvres 75007 Paris
01 43 06 67 48 - 06 07 48 56 26
Achète toute oeuvre de l'artiste Charles Joseph NATOIRE.