Bernard BUFFET

BrayerNé le 18 novembre 1907 à Versailles (Yvelines). Mort le 29 mai 1990 à Paris. XX° siècle. Français.
Peintre de genre, portraits, animaux, paysages animés, marines, peintre à la gouache, aquarelliste, peintre de compositions murales, décors et costumes de théâtre, cartons de tapisseries, graveur, lithographe, dessinateur, illustrateur.

Il entra à l'École des Beaux-Arts en 1926 dans l'atelier de Lucien Simon et fut encouragé par l'amitié de Jean-Louis Forain. Il exposa au Salon d'Automne et au Salon des Artistes Indépendants en 1927, et figura également au Salon des Tuileries. Ses principales expositions personnelles eurent lieu à Paris, Londres, New-York, à Nice au Musée des Ponchettes en 1959 et au Palais de la Méditérranée en 1967, à Genève au Musée Rath en 1961, au Musée de Bordeaux et au Musée Municipal de Madrid en 1962, à Cologne, Berlin, à Bourges à la Maison de la Culture en 1966, au Musée Granet d'Aix-en-Provence qui présenta une rétrospective de ses oeuvres italiennes en 1972, au Musée Fabre de Montpellier, au Musée Toulouse-Lautrec d'Albi en 1977 et dans plusieurs musées au Japon en 1981. Il fut élu membre de l'Académie des Beaux-Arts en 1957, Vice Président du Salon d'Automne puis Président peu avant l'attaque qui précéda sa mort. Il a été professeur à l'Académie de la Grande Chaumière et Conservateur du Musée Marmottan à Paris. C'est en 1927 qu'il reçut une bourse de voyage de l'Etat qui lui permit de découvrir l'Espagne qui le marqua profondément ; l'année suivante il partit au Maroc, et en 1930, l'obtention du Premier Grand Prix de Rome décida de son long séjour en Italie. Il en rapporta de nombreuses gouaches et des dessins retaçant la vie romaine et vaticane, ainsi que des monotypes dont il connaissait parfaitement la technique. En 1940 il s'installa à Cordes dans le Tarn et peignit les chaudes architectures de l'Albigeois. Jacques Roucher le rappela à Paris pour exécuter ses premières maquettes de décors et costumes pour les ballets à l'Opéra. De cette époque datent son Portrait de Serge Lifar, 1942 assorti de nombreuses autres oeuvres inspirées par le monde de la danse. Peintre méditerranéen par excellence, Yves Brayer travailla régulièrement en Provence et en Camargue à partir de 1945. Plus sensible à la conception cézanienne du paysage, ce fut une nouvelle étape dans son évolution picturale. Après les noirs et les ocres de ses toiles espagnoles, les rouge de sa période italienne, sa palette s'éclaircit : il s'attache à traduire dans ses huiles et ses aquarelles la lumière et la poésie des lieux qui l'entourent. D'entre les oeuvres méridionales on citera : Terres salées en Camargue de 1955, Oliviers dans la plaine des Baux de 1973, Le Val d'enfer de 1973. Au cours de ses nombreux voyages en Égypte, au Mexique et en Iran, il pratique surtout l'aquarelle dont il apprécie la spontanéité. Il a illustré de nombreux ouvrages parmi lesquels on peut citer : Le Soulier de satin de Paul Claudel, Les Bestiaires de Henry de Montherlant, Du sang, de la volupté et de la mort de Maurice Barrès. Il est l'auteur de cartons de tapisseries et de décorations murales. L'art de Brayer a sensibilisé de nombreux écrivains : Pierre Mac Orlan, Jean Giono, Francis Carco, André Chamson et Armand Lanoux lui ont consacré d'importantes monographies.

Christophe Lachaux antiquaire
52, rue de Sèvres 75007 Paris
01 43 06 67 48 - 06 07 48 56 26
Achète toute oeuvre de l'artiste Bernard BUFFET.