André HAMBOURG

Né le 5 mai 1909 à Paris. Mort en 1999 à Paris. XX° siècle. Français.
Peintre de compositions animées, figures, paysages, marines, natures mortes, aquarelliste, pastelliste, graveur, lithographe, dessinateur, illustrateur, décorateur. Postimpressionniste.

HAMBOURG André
De 1926 à 1930 à Paris, il étudie la sculpture avec Niclausse à l'Ecole des Arts Décoratifs, avant d'entrer à l'atelier Lucien Simon à l'Ecole des Beaux-Arts, qu'il quittera rapidement pour travailler dans les ateliers de Montparnasse. En 1931, il découvre la Normandie et Honfleur. En 1933, ses aînés Albert Brabo et Jean Launois le patronnent pour le Prix de la Villa Abd-el-Tif ; il séjourne alors près de dix ans en Algérie et au Maroc. Mobilisé en 1939 au Maroc et démobilisé en 1940, il devient, entre 1942 et 1945, sous le pseudonyme de André Hache, reporter et dessinateur du journal de l'armée française,, sous les ordres du colonel Raoul Salan. Correspondant de guerre, il participa à la libération de la France, à la campagne d'Allemagne, fut décoré de la Croix de guerre, et est l'auteur de deux ouvrages sur cette campagne : en 1947 Berchtesgaden-Party et D'Alger à Berchtesgaden. Après la guerre, il séjournera fréquemment en Normandie et, en 1948, épousera Nicole Rachet, petite-fille du médecin et ami d'Eugène Boudin. En 1961, il est pris en charge par la galerie Wally Findlay pour les Etats-Unis. Il installe alors un nouvel atelier dans une ferme normande. En 1972, nouvelle installation d'atelier à Saint-Rémy-de-Provence, au milieu des oliviers qu'avait peints Van Gogh et que lui-même avait sauvés en 1946.

Depuis 1952 peintre du Ministère de la Marine, à partir de 1963, il a effectué de nombreux voyages, dont certains sur des bâtiments de la Marine Nationale : Venise, République Soviétique, Israël, Grande-Bretagne ; 1971-1972, Côte d'Ivoire ; 1973, 1978, 1979 Etats-Unis ; 1978 Mexique ; 1983-1985, missions à travers le monde à bord du Commandant Bourdais et de la Jeanne d'Arc ; 1989 Venise ; etc. De ses voyages et séjours, il rapporte de multiples croquis et dessins préparatoires pour les peintures à venir et qu'il utilise souvent pour illustrer des ouvrages de bibliophilie.

En 1951, le président Vincent Auriol lui remet au Palais de l'Elysée, les insignes du chevalier de la Légion d'honneur ; en 1960, officier de la Légion d'honneur ; en 1986 commandeur des Arts et Lettres et commandeur de la Légion d'honneur ; 1996 grand officier de l'Ordre National du Mérite ; il est aussi titulaire de plusieurs autres distinctions françaises et étrangères.

Dès 1929, il participe aux principaux salons parisiens : des Tuileries, des Artistes Indépendants, d'Automne dont il devient sociétaire, etc., dont l'énumération est ici écartée au profit des expositions et rétrospectives personnelles.

Encouragé par Derain, Kisling, Friesz, Favory, il fait en 1928 sa première exposition personnelle à Paris, galerie du Taureau. Des expositions très nombreuses lui sont ensuite consacrées, d'entre lesquelles : en 1976 à Beverly Hills et New-York ; 1978 Palm Beach et Beverly Hills ; 1979 Chicago ; et Paris, Dessins de Venise, galerie Varine-Gincourt ; 1981 Musée de Vire, Livres illustrés ; 1985 New-York, Bonjour New-York, galerie Wally-Findlay ; 1986 Paris, salle Présence d'André Hambourg, au Salon du Dessin et de la Peinture à l'eau ; 1987 Paris, André Hambourg en Côte-d'Ivoire, galerie Guigné ; 1989 Deauville, André Hambourg à Venise, galerie Apestéguy ; 1995 Deauville, galerie Apestéguy...

Des rétrospectives de son oeuvre sont organisées : en 1964 et 1973, par la ville de Trouville ; en 1970, par la Maison de la Culture de Bourges ; 1974, Musée d'Antibes ; 1977 Musée de la Marine de Paris ; 1979 Trouville, inauguration d'une Salle Hambourg au Musée ; 1988 Honfleur, inauguration de l'étage consacré à la donation Hambourg-Rachet en mémoire de leur fils Pierre, disparu en 1980, au Musée Eugène Boudin ; 1989 Paris, présentation de 65 oeuvres de 1926 à 1988, au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts ; 1991 Saint-Rémy-de-Provence, oeuvres saint-rémoises de 1942 à 1990 et livres illustrés, au Musée et à la Bibliothèque municipale ; et Paris, oeuvres de 1926 à 1991, galerie Etienne Sassi ; 1995 Trouville, André Hambourg, oeuvres des collections du Musée ; et Caudebec-en-Caux, Peintures, Dessins de 1947 à 1995, Musée de la Marine de Seine ;...

Il a une activité de lithographe et graveur et surtout d'illustrateur d'ouvrages de bibliophilie, dont : 1953 La Pierre d'Horeb de Georges Duhamel ; 1956 Le Retour d'Imray de Rudyard Kipling ; 1958 Saint-Germain-des-Près de Léo Larguier ; 1959 La Vie vénitienne de Henri de Régnier ; 1960 Journal intime de Sully Prudhomme ; 1964 Lumières de Honfleur de Lucie Delarue-Madrus ; 1967 Terre d'amour et de feu de Joseph Kessel ; 1967 La Rose des sables de Henry de Montherlant ; 1974 Manière de montrer les jardins de Versailles sur un texte de Louis XIV ; 1979 Carnet de Venise de Robert Pariente ; 1979 Oeuvres posthumes d'Albert Camus ; 1985 Paris en toutes lettres de Robert Pariente, en compagnie d'André Suarès. Il est aussi l'auteur de décorations murales pour des navires ; et en 1972, pour la Cour de Justice des Communautés européennes à Luxembourg (60 mètres carrés) ; 1976, mosaïques pour le Lycée André Maurois de Deauville, l'école Hans Christian Andersen et le Collège d'Enseignement Secondaire Charles Mozin de Trouville ;...

Après la guerre, au début de 1946, il reprit sa carrière de peintre : figures, nus, paysages, natures mortes, compositions se succèdent. Parmi ses très nombreuses oeuvres sont citées : Civilisation 37 (1937), Les Réfugiés de Saint-Dié (1944), Dimanche à la grande cour (1956), Le Petit-Déjeuner (1957), La Chambre vénitienne (1958), Le Bosphore en décembre (1966), Le Mur à Jérusalem (1970), Le Grand Marché à Abidjan (1973), etc. Peintre des foules et des scènes animées à Paris comme à Trouville, dans les marchés du Maghreb comme à Jérusalem et Abidjan, il aime également s'inspirer de cette lumière particulière que donnent les grandes étendues d'eau sous les grands ciels à Honfleur, Londres, Venise, Istanbul.

Christophe Lachaux antiquaire
52, rue de Sèvres 75007 Paris
01 43 06 67 48 - 06 07 48 56 26
Achète toute oeuvre de l'artiste André HAMBOURG.